Affaire Hushpuppi : Bonne nouvelle pour le policier complice recherché par le FBI

L’affaire d’escroquerie internationale à laquelle serait mêlé l’influenceur nigérian et fraudeur Hushpuppi a un nouveau développement qui concerne Abba Kyari , un policier nigérian accusé d’être un complice.

La demande d’Abba Kyari, sous-commissaire de police détenu, de déposer davantage de preuves pour contester une action du gouvernement nigérian visant à l’extrader vers les États-Unis d’Amérique pour faire face à des accusations de fraude, a été accordée par une haute cour fédérale.

Rappelons qu’il y a quelques mois, le procureur général et ministre de la Justice du Nigéria, Abubakar Malami , a déposé une procédure d’extradition contre Kyari, recherché par le gouvernement américain pour des accusations de fraude en cours.

LIRE AUSSI  Ukraine/Wali : Cette petite erreur aurait causé la mort du meilleur tireur d'élite au monde

La décision de Kyari de contester le procès a été accordée par le juge Inyang Ekwo le jeudi 2 juin, à la suite d’une requête déposée par son avocat principal, Nureni Jimoh.

Bien que l’avocat du gouvernement fédéral, Pius Akuta, se soit opposé à la demande, Jimoh a supplié le tribunal d’autoriser M. Kyari à apporter des pièces documentaires supplémentaires pour établir son innocence dans les accusations portées contre lui.

Akuta, pour sa part, a fait valoir qu’il s’agissait d’une tentative de remédier aux lacunes des preuves documentaires antérieures présentées par M. Kyari.

Le juge Ekwo, qui a accédé à la demande de Kyari après avoir délibéré sur l’affaire, a déclaré que le tribunal aurait amplement l’occasion de déterminer la valeur d’homologation à attacher aux preuves supplémentaires.

LIRE AUSSI  Hushpuppi : Chris Brown rend hommage à la star nigériane

La poursuite a ensuite été ajournée jusqu’au 3 juin pour une audience définitive dans la poursuite en extradition.