Aya Nakamura sort de son silence : « En vrai , on a cherché … « 

La mise en garde à vue de la chanteuse d’origine malienne Aya Nakamura a provoqué un grand tollé sur les réseaux sociaux et dans les médias.

Le 10 août des médias français ont indiqué que l’artiste et son compagnon Vladimir Boudnikoff ont été placés en garde à vue pour « violences réciproques sur conjoint » dans la nuit du samedi à dimanche.

Selon le journal Le Parisien, les deux concubins se seraient violemment disputés à leur domicile de Saint-Denis.

Le producteur n’aurait pas apprécié que sa moitié sorte de son côté avec des amis qu’elle a même invité à la maison en sa présence.

LIRE AUSSI  Booba ressort le dossier entre Niska et Aya Nakamura

Très vite, la situation aurait dégénéré entre les tourtereaux. Vladimir Boudnikoff aurait menacé la star et ses proches avec une arme à feu.

 

« Il n’y a pas eu vraiment de coups , il n’y a pas eu d’étranglement, on est plus sur des dégradations d’objets », a été la version du couple relatant les faits au commissariat de Rosny-sous-Bois.

 

Aya et son compagnon devraient comparaitre au tribunal correctionnel de Bobigny en novembre 2022.

 

Chez eux, les policiers auraient également trouvé une arme factice, une carabine, quelques plants de cannabis et 14 000 euros en liquide. En pleine tourmente, les avocats du duo ont refusé de commenter l’affaire !

LIRE AUSSI  Aya Nakamura "non-maîtrisable", la star dévoile des clichés inédits

 

Aya Nakamura a brisé le silence

La chanteuse a finalament vrisé le silence après les évènements malheureux sur son compte Snapchat.

Mais l’interprète de « Copines » a très rapidement supprimé son post :

« Merci aux gens qui m’envoient des messages mais je vais très bien. J’ai aucun jours d’ITT etc. !

Rien de grave mis à part la GAV qui est spéciale comme expérience.

Mais bon en vrai on a cherché on a trouvé hein et la vie continue ».