Coup dur pour Santi Mina : Le joueur condamné à 4 ans de prison

Le joueur de Celta Santi Mina a été condamné par le tribunal provincial d’Almería à quatre ans de prison pour abus sexuel sur une jeune femme à Mojácar (Almería).



L’attaquant s’est également vu infliger une indemnité de 50 000 euros et une interdiction de 12 ans de s’approcher à moins de 500 mètres de la victime ainsi que de communiquer avec elle.



De plus, le Celta l’a déjà séparé de l’équipe et a ouvert un dossier disciplinaire contre lui. L’attaquant bleu ciel a été acquitté d’agressions sexuelles, comme l’ont demandé le parquet et le parquet privé. David Goldar, également accusé dans la même affaire, a été acquitté.

LIRE AUSSI  CAN 2022 : Le stade d'Olembé rouvre pour une demi-finale et la finale

En ce sens, la législation espagnole établit l’emprisonnement obligatoire des condamnés dont la peine dépasse deux ans. Pour les peines inférieures, la décision dépend des juges. Selon l’article 80 du Code pénal, « les juges ou les tribunaux peuvent suspendre l’exécution des peines d’emprisonnement n’excédant pas deux ans au moyen d’une décision motivée ».



La défense a fait valoir qu’il avait été prouvé que la plaignante « avait donné son consentement à tout moment » puisque lorsqu' »elle lui a demandé d’arrêter, il s’est arrêté comme elle l’a elle-même confirmé » lors de sa déposition devant la salle d’audience et a fait valoir que, de toute façon, il était une erreur de type invincible car, selon l’avocat, « s’il n’y a pas eu de consentement, bien sûr il ne le savait pas jusqu’à ce qu’il l’ait verbalisé ».

LIRE AUSSI  Le classement des sportifs les mieux payés en 2022 dévoilé