Connectez-vous avec nous

Actualités

Cristiano Ronaldo : Mauvaise nouvelle pour la femme qui l’accuse de viol

Publié

on

Kathryn Mayorga Cristiano Ronaldo

Un juge américain a rejeté la plainte pour viol contre Cristiano Ronaldo parce que l’avocat de l’accusateur s’est appuyé sur des dossiers divulgués et volés.

La jeune femme Kathryn Mayorga, qui a eu une brève aventure avec la star du football Cristiano Ronaldo , affirme qu’il l’a violée dans un hôtel de Las Vegas en 2009.

Ronaldo n’a pas nié que les deux se soient rencontrés à Las Vegas en 2009, mais a déclaré que ce qui s’était passé entre eux était consensuel et non un viol. Il n’a jamais été inculpé.

Ronaldo avait payé la femme 375 000 $ dans le cadre d’un règlement en 2010, après qu’elle ait affirmé l’avoir violée à Las Vegas en 2009.

Mayorga a déclaré que même si elle avait accepté le règlement peu de temps après l’incident présumé, son traumatisme émotionnel à l’époque ne lui permettait pas de participer au processus d’accord et elle s’est sentie obligée d’accepter l’offre. Elle a alors décidé d’aller plus loin dans le procès.

Le procès demandait un paiement supplémentaire, qui aurait pu atteindre des millions de dollars, mais la juge de district américaine Jennifer Dorsey a renvoyé l’affaire hors du tribunal le vendredi 10 juin, en raison de la manière dont les documents ont été obtenus.

La juge a déclaré dans son ordonnance de 42 pages que le rejet pur et simple d’une affaire sans possibilité de la déposer à nouveau est une sanction sévère, mais que Ronaldo avait été lésé par la conduite de l’avocat de Mme Mayorga, Leslie Mark Stovall.

Le juge Dorsey a expliqué que M. Stovall avait utilisé des « documents détournés » qui avaient été « tissés dans le tissu même » de l’affaire du plaignant, ce qui signifiait qu’elle devait être définitivement rejetée.

Dans sa décision, elle a écrit :

« Je trouve que l’obtention et l’utilisation continue de ces documents étaient de mauvaise foi ».

« Le simple fait de disqualifier Stovall ne résoudra pas le préjudice causé à Ronaldo, car les documents détournés et leur contenu confidentiel ont été tissés dans le tissu même des réclamations [du plaignant].

« Des sanctions sévères sont méritées », a déclaré la décision.

Dans une déclaration publiée en octobre 2018, Ronaldo a déclaré: « Je nie fermement les accusations portées contre moi. Le viol est un crime abominable qui va à l’encontre de tout ce que je suis et en quoi je crois. »

Son équipe juridique a déclaré que la rencontre sexuelle était consensuelle et qu’un accord de confidentialité empêche à la fois son équipe et la femme d’en parler.

L’équipe juridique de la femme pourrait faire appel de la décision.

Continuez à lire
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :