Donald Trump appelle à la guerre civile en Amérique

L’ancien président américain Donald Trump a apparemment appelé à la guerre civile en Amérique alors que le pays lutte contre l’inflation, le COVID et les menaces militaires de la Russie et de la Chine.
 
Le dimanche 22 mai, Trump a re-partagé un commentaire sur son application de médias sociaux, « Truth Social » semblant prédire ou suggérer une guerre civile en Amérique.

Trump a republié une suggestion d’un utilisateur de Truth Social appelé « MAGA King Thanos », qui a commenté une capture d’écran d’un tweet du président du Salvador, Nayib Bukele. 


Dans le tweet, Bukele a écrit :

« Le pays le plus puissant du monde tombe si vite, que cela vous fait repenser quelles sont les vraies raisons. Quelque chose d’aussi grand et puissant ne peut pas être détruit si rapidement, à moins que l’ennemi ne vienne de l’intérieur .


Les remarques de Bukele sont venues en réponse à un tweet de Bloomberg sur la gestion de l’inflation aux États-Unis si l’on gagne moins de 300 000 dollars par an.

LIRE AUSSI  Donald Trump accusé : L'ancien président aurait volé 15 documents top secrets de la Maison Blanche


Le message que Trump a repartagé a capturé le commentaire de l’utilisateur de Truth Social sur le tweet de Bukele, qui disait « Guerre civile ». 

Trump retweete un post appelant à la guerre civile en Amérique


La nouvelle publication de Trump a été reprise par l’activiste politique conservateur George Conway, le mari de l’ancienne assistante de Trump, Kellyanne Conway. 


« Rien à voir ici. Juste un ancien président des États-Unis partageant un message sur les réseaux sociaux prônant ou prédisant une guerre civile aux États-Unis. Pas grave », a-t-il tweeté.

Trump retweete un post appelant à la guerre civile en Amérique


Le commentaire de Trump a également été réprimandé par le législateur, le représentant Adam Kinzinger, l’un des critiques les plus fervents de Trump dans le GOP. 


« L’un de mes collègues républicains veut-il parler maintenant? » Kinzinger a tweeté. « Ou voulons-nous simplement passer ‘juste une élection de plus d’abord…? »