Guerre en Ukraine : Poutine donne le feu vert aux volontaires pour rejoindre l’armée rouge

Le président russe, Vladimir Poutine, a fait appel aux volontaires étrangers pour aider à lutter contre les forces ukrainiennes.

S’exprimant lors d’une réunion du Conseil de sécurité russe le vendredi 11 mars, il a déclaré que ceux qui souhaitaient se porter volontaires pour combattre avec les forces soutenues par la Russie devraient être autorisés à le faire.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré qu’il y avait 16 000 volontaires au Moyen-Orient prêts à se battre aux côtés des forces soutenues par la Russie et les responsables américains pensent qu’ils pourraient inclure des Syriens qualifiés dans le combat urbain.

« Si vous voyez qu’il y a ces gens qui veulent de leur plein gré, pas pour de l’argent, venir aider les habitants du Donbass, alors nous devons leur donner ce qu’ils veulent et les aider à se rendre dans la zone de conflit », a déclaré Poutine à son ministre de la Défense.

Poutine demande des volontaires étrangers pour aider la Russie à combattre en Ukraine

Choïgou a également proposé de remettre les systèmes de missiles antichars occidentaux capturés aux combattants rebelles soutenus par la Russie dans les régions ukrainiennes séparatistes de Louhansk et de Donetsk dans la région du Donbass.

« S’il vous plaît, faites-le », a déclaré Poutine.

Répondant aux affirmations de Poutine, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, dans un message vidéo, a déclaré que « des voyous de Syrie » viendraient tuer des gens « dans un pays étranger ».

LIRE AUSSI  Poutine : Le Président serait atteint de la maladie de Parkinson selon un agent du MI6

Pendant ce temps, l’Ukraine a connu un afflux de combattants étrangers venus se joindre à la lutte contre la Russie.

Zelensky a déclaré récemment que 16 000 étrangers s’étaient portés volontaires pour la cause, faisant partie de ce qu’il a appelé une « légion internationale ».

La réunion télévisée du Conseil de sécurité de Poutine a eu lieu alors que les forces russes en Ukraine commençaient à attaquer de nouvelles cibles dans différentes régions du pays :

Des explosions ont également touché des aérodromes à Ivano-Frankivsk, dans le sud-ouest, selon des responsables de la défense russe.

À Dnipro, un bastion majeur du centre-est de l’Ukraine, une personne aurait été tuée dans des frappes aériennes.

LIRE AUSSI  Russie : Poutine aurait envoyé sa famille dans ce bunker high-tech