Huddah Monroe : « Mon v@gin est trop frais pour être caché … »

L’influenceuse kenyane, Huddah Monroe, a déclaré qu’elle ne portait pas de pantalon parce que sa ch@tte était trop « fraiche pour être enveloppée ».Selon l’ancienne candidate de Big Brother Africa, les pantalons sont pour les personnes ayant un vagin avec une odeur indésirable. 

"Les pantalons sont pour les personnes qui ont un vagin malodorant" - Huddah Monroe dit qu'elle ne le fait pas

La jeune influenceuse et entrepreneuse Kényane fait partie des plus populaires sur les réseaux sociaux. Le déclic est sa participation à l’émission de télé-réalité sud-africaine Big Brother Africa 8. Même si elle n’a pas gagné, elle a réussi à se faire connaître des Kényans et du monde entier.

Sa fortune est estimée à 3 millions de dollars. De son vrai nom, Alhuda Njoroge a connu une enfance compliquée mais aujourd’hui tout va bien pour elle . Mannequin, elle est suivie sur Instagram par plus d’1 million d’abonnés. Elle signe de gros contrats.

LIRE AUSSI  Affaire Pogba : Mathias Pogba rentre en prison

Mais elle est souvent décriée pour son côté sulfureux. Ses photos à demi nues sont souvent commentées sur les réseaux sociaux. Elle explique à ses détracteurs que ces photos étaient à des fins commerciales.

Ses déclarations divisent parfois sur la toile. Notamment quand par exemple elle déclare sur les réseaux sociaux qu’elle ne pouvait pas avoir un Kenyan comme petit ami.

« Elle est même allée plus loin en conseillant à ses fans de ne pas sortir avec des Kenyans parce qu’ils sont avares .
Il faut tout de même ajouter que la belle naïade affirme ne sortir qu’avec des présidents ou vice-présidents, clamant que eux au moins ne divulgueraient pas son intimité car ayant quelque chose à perdre »
, indique le magazine Jewanda.

LIRE AUSSI  Booba se moque du malheur de Kaaris dans l'affaire " violences conjugales"

Au-delà de tout, avec sa richesse elle a la tête sur ses épaules. Huddah possède désormais dix hectares de terres au Kenya, où se cultivent diverses cultures vivrières largement vendues sur les marchés kényans et même exportées vers les pays voisins.