Monkeypox : Un premier cas de variole de singe détecté chez un homme aux Etats-Unis

Les responsables de la santé du Massachusetts ont détecté une infection à monkeypox chez un homme, ce qui en fait le premier cas du virus rare détecté aux États-Unis cette année. Nous avions annoncé récemment que les homosexuels et les gays sont les plus exposés au virus dans une enquête déclenchée au Royaume-Uni.

Selon un communiqué du département de la santé publique du Massachusetts, le patient est un homme adulte qui a récemment voyagé au Canada. Le département a terminé les tests initiaux mardi et a été confirmé par les Centers for Disease Control and Prevention.

« Le cas ne présente aucun risque pour le public, et l’individu est hospitalisé et en bon état », a indiqué la MDPH dans un communiqué.

« DPH travaille en étroite collaboration avec le CDC, les conseils de santé locaux concernés et les prestataires de soins de santé du patient pour identifier les personnes qui auraient pu être en contact avec le patient alors qu’il était contagieux. »

Cela survient après que quatre autres cas de monkeypox ont été récemment identifiés au Royaume-Uni, portant son total national à neuf depuis début mai.

LIRE AUSSI  Le monkeypox : La variole de singe se répand en Europe à une vitesse imprévue

Le résident a été admis au Massachusetts General Hospital de Boston le 12 mai et « au cours de son admission, il a été identifié comme un possible suspect de monkeypox », a déclaré le Dr Erica Shenoy, chef adjoint de l’unité de contrôle des infections de l’hôpital, aux journalistes lors d’un briefing. Mercredi.

« Entendre parler de cas de monkeypox au Royaume-Uni a encouragé les médecins à « réfléchir plus largement au diagnostic du patient », a déclaré Shenoy.

Les responsables de l’hôpital ont déclaré qu’ils n’étaient au courant d’aucun cas au Canada pour le moment et ne savaient pas où le résident aurait pu contracter la maladie.

Cela survient après que cinq hommes homosexuels ou bisexuels au Portugal ont été testés positifs, l’Espagne enquêtant sur huit cas suspects de Monkeypox chez des hommes.

Le monkeypox est une maladie rare causée par le virus du monkeypox. Le premier cas chez l’homme a été enregistré en République démocratique du Congo en 1970.

LIRE AUSSI  Procès Johnny Depp : Vidéo d'Amber Heard se droguant au tribunal en plein jugement

Le « Monkeypox », c’est quoi exactement

Il s’agit d’une maladie peu fréquente, qui se manifeste généralement par de la fièvre, des douleurs musculaires, des ganglions lymphatiques enflés et une éruption cutanée sur les mains et le visage, comme une varicelle, détaille un communiqué des autorités sanitaires de la région de Madrid.

Ce virus se transmet généralement par voie respiratoire. L’OMS rassure :

« En général, le taux de létalité (…) s’est établi entre 1 % et 10 %, la plupart des décès survenant chez les plus jeunes », précisant que « la durée d’incubation (…) est en général de 6 à 16 jours mais peut aller de 5 à 21 jours ».

L‘évolution de la maladie serait donc plutôt positive.

Au total vingt-trois cas suspects de cette maladie virale, appelée « Monkeypox », endémique en Afrique de l’Ouest, ont été recensés dans la région de Madrid, ont annoncé mercredi soir les autorités sanitaires locales. Au Portugal, il y a « plus de 20 cas suspects dans la région de Lisbonne (ouest), parmi lesquels cinq ont été confirmés », a annoncé la Direction générale de la santé du Portugal dans un communiqué que s’est procuré Le Figaro.

Au Canada, au moins treize cas sont en train d’être examinés, selon Radio Canada, et aux États-Unis, un cas a été confirmé dans le Massachusetts, chez un voyageur qui venait du Canada.

LIRE AUSSI  Elisabeth II : Voici les plus grands records détenus par la reine d'Angleterre

Depuis le 6 mai, sept cas ont été identifiés au Royaume-Uni, dont quatre cas chez des personnes s’identifiant comme « homosexuelles, bisexuelles ou des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes », selon l’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA).

An individual has been diagnosed with monkeypox in England. Monkeypox is a rare viral infection that does not spread easily between people.

More information can be found here:https://t.co/DnN8j88MfR— UK Health Security Agency (@UKHSA) May 9, 2022

Les autorités espagnoles et portugaises ont déclenché une alerte sanitaire nationale.