Connectez-vous avec nous

Actualités

Porta Potty : La vidéo d’une célèbre influenceuse camerounaise rampant et se laissant … sur la tête a fuité

Publié

on

Porta Potty

Des choses se passent sous des cieux insoupçonnés dans le monde où des êtres humains sont traités encore mieux que les animaux. Bienvenue dans le monde des Porta Potties où les richissimes personnalités ch!ent et p!ssent dans la bouche des influenceuses à Dubaï !!!

En effet, après l’influenceuse filmée en train de bouffer les excr3ments, une nouvelle vidéo, cette fois, celle d’une célèbre camerounaise fait son apparition sur les réseaux sociaux.

Des travaux sont en cours pour confirmer l’identité de cette célèbre influenceuse camerounaise. afin d’éviter tout préjudice se garde de donner l’identité de la dame, même si dans la vidéo que nous vous proposons, beaucoup pourraient la reconnaître.

Eh bien, cette fameuse influenceuse fait donc partie de celles qui boufferaient contre de l’argent, des excréments d’hommes riche et boiraient leurs urines pissées sur le visage.

On comprend donc la sortie du pasteur « marmailleur » ivoirien Camille Makosso qui révélait sans citer leurs noms, qu’une quarantaine de camerounaises faisaient partie du réseau africain du Porta Potty.

Les cerveaux de la bande se recrutent selon Makosso au sein des comités d’organisation de Miss et dans les agences d’évènementiels. Le pasteur « Général » de Dieu, fait de troublantes révélations en dressant la liste par pays des filles qui se livrent à cette pratique.

Au Cameroun, elles sont au total 49 dont – 06 influenceuses, 12 artistes, 7 miss et 15 tiktokeuses.

Nathalie Koah et Coco Emilia soupçonnées

Un célèbre bloggeur a publié une compilation de vidéos privées à Dubaï des influenceuses Coco Emilia, Nathalie Koah, Emma Lohoues et Diaba Sora sur les réseaux sociaux. Ces vidéos datent selon ce dernier de 3 ans au moins. Cette vidéo est publiée alors que le scandale de Dubaï « Porta Potty » suscite des réactions sur les réseaux sociaux

Pour revenir aux cas Coco Emilia et Nathalie Koah, il est à rappeler que depuis 2017, l’artiste Maalhox a commencé par dénoncer plusieurs « influenceuses » camerounaises dont Coco Emilia et Nathalie Koah sans les citer nommément.

En avril 2017, il sort la chanson « Un bon plantain », dans laquelle il fait des allusions à la morphologie des filles et leur habillement mini et sexy: «Quand une fille bouge comme ça qu’est ce qu’elle veut ?» et en chœur de répondre « Un Bon Plantain ».

Dans la chanson, l’artiste affirme que si l’excès de plantain tuait, de nombreuses à l’instar de Nathalie Koah et de Coco Emilia seraient mortes à l’heure actuelle.

Continuez à lire
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :