Porta Potty : Une mannequin russe se jette n.ue du 6è étage (photos)

Le mannequin russe Ekaterina Stetsyuk a sauté du sixième étage d’un hôtel de Dubaï totalement nue, a rapporté News AU. Cela survient en plein scandale Dubaï Porta Potty.

Selon la publication, ce serait pour échapper à un viol. En effet, un homme d’affaires a abusé du mannequin et l’a agressée physiquement après qu’elle ait refusé d’avoir des relations sexuelles avec lui. Il a également tenté de la violer avant qu’elle ne saute du sixième étage de l’hôtel, dans le but d’échapper à l’horrible attaque.

Porta Potty mannequin

Ekaterina Stetsyuk n’a réussi à survivre au saut du sixième étage qu’en atterrissant sur un auvent qui a amorti sa chute. La jeune femme, originaire d’Irkoutsk en Sibérie orientale, a subi plusieurs blessures au dos et a eu besoin de deux opérations et d’une plaque de titane dans la colonne vertébrale pour s’assurer qu’elle pourrait à nouveau marcher.

S’adressant au média international, son amie Irina Grossman a déclaré :

« Pour sauver sa vie et sa dignité, elle a sauté du sixième étage. »

Il a maintenant été rapporté que l’agresseur d’Ekaterina Stetsyuk a été arrêté à l’aéroport alors qu’il tentait de fuir Dubaï. S’il est reconnu coupable dans cette affaire, il risque jusqu’à 15 ans de prison.

LIRE AUSSI  Influenceuses Porta Potty : "Ces filles sont devenues des zombies" , insiste un spécialiste de la sorcellerie
Porta Potty mannequin

Après son arrestation, l’accusé dans l’affaire a déposé une demande reconventionnelle contre le mannequin en déclarant qu’elle travaillait comme escorte à Dubaï. Dans une déclaration qu’elle a faite après l’incident, la mère du jeune mannequin a riposté à ces affirmations, déclarant que sa fille était à Dubaï pour un contrat de mannequinat d’un mois.

Selon News AU, le mannequin a enregistré une vidéo depuis son lit d’hôpital, rassurant sa mère sur le fait qu’elle allait mieux. Les médias internationaux ont rapporté que le mannequin avait été placé en détention à l’hôpital jusqu’à la fin de l’enquête. Cependant, ces rapports restent non confirmés.

Porta Potty mannequin

Tout de suite après ses deux interventions chirurgicales pour qu’elle puisse remarcher, la jeune femme a été traînée en prison même si elle pouvait à peine bouger. Elle déclarera plus tard :

« Ils m’ont juste attrapée de mon lit d’hôpital. À cette époque, je ne pouvais bouger que mes doigts et mon cou. Ils m’ont mis sur un fauteuil roulant, m’ont pris mon téléphone portable et m’ont emmené en prison.On m’a reproché de l’avoir attaqué avec un couteau, de l’avoir blessé, donc je dois être mis en prison.

Il a été établi que c’était seulement moi qui était à blâmer. C’est un pays musulman et la loi est du côté de l’homme. »

Elle a ensuite expliqué ce qu’elle faisait à Dubaï. L’agence de mannequinat créée par son agresseur lui aurait proposé de s’envoler pour Dubaï, avec une offre alléchante à laquelle « personne ne pouvait résister ».

LIRE AUSSI  "Il s'est assis sur mon visage, j'allais sentir son …" , Nouveau témoignage d'une Porta Potty anonyme
Porta Potty mannequin

Elle avait résisté à ses avances à son arrivée dans le pays mais il l’a invitée chez lui pendant les heures ouvrables dans un complexe hôtel-appartements, a-t-elle déclaré. Elle a refusé de toucher à l’alcool, ensuite :

« Il a commencé à me harceler sexuellement, à me toucher les genoux. Je ne voulais pas ça alors j’ai retiré sa main. Il s’est fâché, et est devenu fou. J’ai réalisé que je devais partir rapidement. J’ai couru dans le couloir, mais il m’a attrapé par les cheveux et m’a ramené dans la pièce.

Il a attrapé un couteau et m’a poussé contre le mur, me tenant par le cou et commençant à m’étouffer. Il a exigé qu’elle se déshabille et elle a eu « peur et obéi.

J’avais tellement peur, je ne craignais pas tellement qu’il puisse me violer, le plus effrayant à ce moment-là était qu’il me tue. Elle l’a combattu car le couteau s’est libéré de lui, puis « débordant d’émotions….. J’ai juste sauté par la fenêtre ».

Porta Potty mannequin

Elle ne se souvient pas beaucoup de la chute mais a dit :

LIRE AUSSI  #PortaPotty : Les photos de Benoit Dubois, Sarah Martins, Manon Tanti, Milla Jasmine et Laura Lempika répandues sur la toile

« Après que je sois tombée… il y avait une foule qui se tenait là et me regardait allongée là. Il faisait grand jour et c’était plutôt étrange d’être allongé là, immobile et que tout le monde regardait. »

À l’hôpital, on lui a dit qu’elle s’était cassé deux vertèbres dans le dos – mais la chute aurait facilement pu la tuer. Peu de temps après l’opération de mars, elle a été placée en détention.

Elle affirme qu’elle n’a survécu que parce qu’une autre détenue russe dans sa cellule l’a lavée et l’a aidée à aller aux toilettes.

Article paru en premier sur ladosedunet.com