Scandale : Une femme trans enceinte 2 autres femmes en prison

Une femme transgenre du nom de Demitrius Minor (maintenant appelée Demi Minor) a fait la une des journaux après avoir imprégné deux co-détenues au centre correctionnel d’Edna Mahan à Clinton, New Jersey.

Selon des informations , les deux femmes ont eu une intimité consensuelle avec Demitrius Minor, qui purge 30 ans de prison pour avoir tué son père adoptif

L’une des femmes enceintes (une meurtrière à deux reprises nommée Latonia Bellamy, 31 ans) a révélé dans un article de blog qu’elle était tombée amoureuse de Demi Minor, en écrivant :

« Bien qu’Edna Mahan engendre une ‘culture omniprésente du viol’, JE N’AI PAS ÉTÉ VIOLÉE, et je n’ai pas non plus été forcée de faire quoi que ce soit que je ne voulais pas faire. Bien que cela ne soit pas autorisé, je suis tombé amoureuse et j’ai eu des relations sexuelles consensuelles avec une femme trans. Le sexe consensuel est un acte interdit à Edna Mahan.

La politique carcérale du New Jersey qui permet aux femmes trans qui n’ont pas subi de chirurgie de changement de sexe d’être détenues dans l’établissement avec des femmes biologiques a été critiquée par de nombreuses personnes.