Ukraine : 38 mercenaires nigérians tués depuis le début de la guerre, selon le ministère russe de la Défense

Le ministre russe de la Défense a affirmé que 38 mercenaires nigérians combattant en Ukraine ont été tués pendant la guerre, tandis que 32 autres sont rentrés dans leur pays.

Selon les données aperçues par Sahara Reporters, la Russie affirme que l’affirmation de Kiev de 20.000 mercenaires étrangers tenant sa défense est un mensonge, ajoutant qu’elle surveille et enregistre la présence en Ukraine de chaque représentant des pays qui s’est installé dans le pays en tant que mercenaire ou stagiaire.

Selon le rapport, le nombre total de mercenaires étrangers qui se sont déplacés vers l’Ukraine est de 6.956, dont 1 956 ont été tués tandis que 1.779 ont fui vers leur pays d’origine.

Il ne restait que 3.221 des mercenaires étrangers, qui ont émigré de 64 pays, au 17 juin 2022.

De ce nombre, un total de 85 Nigérians faisaient partie des mercenaires étrangers, 38 ont été tués tandis que 35 sont retournés dans leur pays d’origine. Il a indiqué que seulement 12 de ce nombre restent dans le pays.

LIRE AUSSI  Vladimir Poutine : Qui pour le succéder un jour ? Ces 5 prétendants dont les occidentaux pourraient se méfier

La déclaration du ministère russe de la Défense a noté :

« Dans le contexte des échecs militaires croissants du régime de Kiev et des pertes quotidiennes massives en main-d’œuvre et en équipement, le flux de mercenaires étrangers vers l’Ukraine a non seulement diminué, mais tourne en fait dans la direction opposée.

Malgré les efforts du régime de Kiev et l’augmentation des paiements, le processus de départ des mercenaires vers « l’autre monde » ou vers leur pays de résidence n’a pas été arrêté par les dirigeants de Kiev.

 Les récentes déclarations creuses sur près de « 20.000 » étrangers « combattant » contre les forces armées russes ne sont que de purs mensonges.

 Comme nous l’avons déjà noté, le ministère russe de la Défense surveille et enregistre la présence en Ukraine de chaque représentant de ce rassemblement international de « cavaliers sans tête ».

Par ailleurs, il n’y a plus que les mercenaires directement impliqués dans les opérations de combat au sein des unités ukrainiennes qui sont désormais inclus dans nos bases de données. Nous publierons ces statistiques aujourd’hui.

Par exemple, parmi les pays européens, la Pologne est le leader incontesté en termes de nombre de mercenaires qui arrivent et meurent.

Depuis le début de l’opération militaire spéciale, 1 831 personnes sont arrivées en Ukraine, dont 378 ont déjà été tuées et 272 mercenaires sont partis vers leur patrie.

Elle est suivie par la Roumanie avec 504 arrivées, 102 décès et 98 départs. Le Royaume-Uni est en troisième position : 422 arrivées, 101 décès, 95 départs.

Parmi les Amériques, le Canada est en tête : 601 arrivées, 162 décès, 169 départs. Les USA viennent en deuxième position : 530 arrivées, 214 décès, 227 départs.

Du Moyen-Orient, de Transcaucasie et d’Asie, le plus grand nombre, 355 mercenaires, est venu de Géorgie, dont 120 sont morts et 90 ont quitté l’Ukraine. Ensuite, il y a 200 combattants terroristes redéployés depuis les zones contrôlées par les États-Unis de la région de Jazira en Syrie. A ce jour, 80 ont été éliminés et 66 ont quitté l’Ukraine.

Au total, nos listes au 17 juin 2022 comprennent des mercenaires et des spécialistes de l’armement de 64 pays. Depuis le début de l’opération militaire spéciale, 6 956 personnes sont arrivées en Ukraine, 1 956 ont déjà été éliminées et 1 779 sont parties.

 Tandis que 3 321 mercenaires sont vivants, pas encore capturés ou ne se sont pas encore échappés vers la frontière ukrainienne. »