Volodymyr Zelensky : Son discours trop osé met en colère le parlement israélien

Dans sa quête incessante de soutiens de la part de la communauté internationale le discours du président ukrainien Volodymyr Zelensky à la Knesset dimanche soir n’a pas été du gout de tous les législateurs israéliens.

Beaucoup n’ont pas hésité de le qualifier de « scandaleux » et d’autres soutenant le président « en détresse ».

Plusieurs députés ont sévèrement critiqué Zelensky pour avoir établi des comparaisons entre l’Holocauste et l’invasion de l’Ukraine par la Russie, et avoir apparemment ignoré la complicité de certains Ukrainiens dans le génocide dirigé par les nazis.

« J’admire le président ukrainien et je soutiens le peuple ukrainien de cœur et d’action, mais la terrible histoire de l’Holocauste ne peut pas être réécrite », a tweeté le ministre des Communications Yoaz Hendel.

Hendel a noté qu’une partie du génocide des Juifs par l’Allemagne nazie « a également été menée sur la terre ukrainienne ». Il a ajouté que si « la guerre est terrible, la comparaison avec les horreurs de l’Holocauste et de la solution finale est scandaleuse ».

LIRE AUSSI  Poutine envisage d'utiliser des armes chimiques en Ukraine ? Ce que vous devez savoir

Les médias hébreux citent des hauts ministres anonymes s’indignant de la « comparaison scandaleuse » de Zelensky.

Le ministre de la Diaspora Nachman Shai, un critique virulent de la politique du ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked envers les réfugiés ukrainiens, était encore plus favorable à Zelensky.

« Les paroles de Zelensky transpercent le cœur. La nation ukrainienne a été attaquée, la démocratie ukrainienne a été attaquée, ils sont dans une grande détresse. Nous avons l’obligation humaine, juive et israélienne de les aider », a-t-il déclaré.

« Notre assistance aux frontières de l’Ukraine et à l’intérieur du pays est impressionnante. Nous devons aussi assurer l’asile aux réfugiés. Nous avons fait et continuerons de faire tout ce qui était en notre pouvoir. »

Le député d’Yisrael Beytenu Eli Avidar, membre de la coalition non-conformiste, a qualifié le discours de Zelensky d' »émouvant ». « L’indifférence tue », a déclaré Avidar, faisant référence aux remarques de Zelensky.

« Les efforts de médiation sont importants mais ils ne peuvent pas se faire au détriment des valeurs. Nous devons être du côté du bien contre le mal », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le député de Kakhol lavan Eitan Ginzburg a déclaré que les Israéliens devraient essayer de comprendre le président ukrainien.

LIRE AUSSI  Tension au Pakistan : L'Inde a tiré une missile sur le pays et s'en excuse

« Je pense que dans ce genre de situation, il ne faut pas juger Zelensky. Il est au milieu d’une situation unique. Si nous étions à sa place, nous critiquerions tout le monde de la même manière », a-t-il déclaré à Ynet. Un porte-parole de la Knesset a déclaré aux médias hébreux après le discours que plusieurs cyberattaques tentant de perturber l’adresse de Zelensky avaient été identifiées et déjouées par l’unité de cybersécurité de la Knesset.

Selon les informations de la Douzième chaîne, 119 législateurs ont assisté à l’appel sur un potentiel de 140 (– les 120 députés et environ 20 ministres qui ne sont pas membres de la Knesset).

LIRE AUSSI  Volodymir Zelensky entre la vie et la mort : Déjà 3 assassinats manqués !